Lettre ouverte de FSD au Conseiller Fédéral M. D. Burkhalter Chef du DFAE en Suisse

Pour que les droits humains reçoivent l’attention qu’ils méritent: appel au boycott du régime syrien, à une aide humanitaire plus efficace et à intensifier les efforts pour soumettre le dossier de la Syrie au TPI

Monsieur le conseiller fédéral,

Alors que la Suisse s’apprête à recevoir la conférence « Genève 2 » il nous parait essentiel d’alerter une fois de plus sur la réalité syrienne dont l’aspect le plus important est aujourd’hui une tragédie humanitaire orchestrée par le régime mafieux des Assad, à seule fin de garder le contrôle sur une économie totalement corrompue, ceci avec la complicité de la Russie, de l’Iran et de leurs alliés, et la complicité tacite de l’occident.

Le conflit syrien ne se résume pas à des combats entre un régime surarmé, assisté par l’Iran et la Russie, et des groupes d’opposition. L’élément oublié c’est toute la population prise en otage par le régime. 20 millions d’individus, réduits à bricoler les solutions les plus abracadabrantes pour aider les leurs, comme des lâchers de lapins et de pigeons, pour essayer de faire entrer un peu de nourriture dans les zones assiégées et affamées par le régime, intentionnellement.

L’aide humanitaire prétendument organisée à destination de tous les syriens avec l’aide des ONG et de la Croix Rouge, et même du régime, n’arrive jamais à ceux qui en ont besoin.  C’est un fait qu’on nous confirme chaque jour. Il y a volonté de la part du régime d’exterminer par la faim et par le manque de soins. Cette catastrophe humanitaire se poursuivra tant qu’une quelconque légitimité sera laissée au régime Assad. Ce régime doit être boycotté.

La détention est l’un des aspects de la catastrophe. Une campagne mondiale en faveur des détenus syriens, a eu lieu du 29.10 au 05.11.2013. Le but étant de jeter un peu de lumière sur le dossier de la détention qui est l’un des dossiers les plus sombres et les plus douloureux. Des familles entières se trouvent privées de liberté et sujettes à la torture dans les sous-sols des centres des services de « sécurité » syriens, souvent à dix dans une cellule de 2m2. Les accusations peuvent être aussi superficielles que « tentative de rompre le siège en apportant un pain » ou « apporter quelques jouets à l’attention des enfants des zones assiégées ». Quant aux conditions inhumaines de détention et aux méthodes effrayantes de torture, elles ont fait l’objet de plusieurs rapports des organisations de défense des droits humains, mais les responsables profitent toujours de l’impunité et même de légitimité.

Nous demandons à la Suisse, au nom des tous les syriens démocrates et de leurs sympathisants qui sont venus à notre rencontre dans les rues de Lausanne, Genève, Bâle et Zurich:

– de fermer les représentations et de renvoyer les diplomates du régime syrien pour faire comprendre au régime syrien qu’il est illégitime et forcer Assad à accepter un transfert de pouvoir.  Tant qu’on tolérera  un seul représentant de ce gouvernement mafieux la catastrophe perdurera. L’alternative à ce régime mafieux n’est pas l’extrémisme, c’est la démocratie et chaque jour ses chances reculent…

– d’œuvrer à l’établissement de couloirs humanitaires sécurisés pour faciliter l’accès aux civils et aux blessés. Les difficultés souvent évoquées pour ce faire ne sont que des excuses, Israël vole sans difficulté  majeure dans le ciel syrien, un pont aérien est possible, et l’accès par le Nord est possible aussi…La Croix Rouge quant à elle travaille avec le régime, seul responsable de la situation, elle n’a aucun accès aux régions assiégées.

– d’oeuvrer pour que seul le conseil des droits de l’homme soit éligible pour le transfert du dossier syrien devant le TPI. Lorsqu’il s’agit de crimes contre l’humanité à large échelle, comme c’est le cas en Syrie, l’impunité devient insupportable et seule la justice peut amener à une solution en vue d’une Syrie démocratique. La Suisse a, nous le savons, déjà entrepris des démarches dans ce sens, mais seul le résultat compte in fine.

Nous vous remercions du soutien que vous avez déjà manifesté au peuple syrien et de l’attention que vous voudrez bien porter à cette lettre.

Veuillez agréer, Monsieur le conseiller fédéral, nos salutations les distinguées.

Pour le comité de FemmeS pour la Démocratie

Sa présidente

Annexe: Pétition, 250 signatures de soutien

Publicités

Publié le 13/11/2013, dans FSD, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :