Funérailles des droits humains en Syrie

La journée du 10.12.2013 n’aura pas seulement été la journée internationale des droits de l’homme et celle des funérailles de Mandela, mais aussi celle des funérailles des droits humains en Syrie et bien au-delà.

Ce 10.12.2013, nous avons appris l’arrestation de Razan Zaitouneh[1], kidnappée avec toute son équipe[2], à savoir : Samira Khalil, Wa’el Hamada, Nazem Hamadi. Son dernier message, enregistré à l’avance, aura été pour la journée des droits de l’Homme. Avec elle, avocate et écrivaine, qui vient de consacrer trois ans, au péril de sa vie, à documenter les violations des droits humains en Syrie,  c’est une immense personnalité des droits humains qui a été mise hors-circuit. D’après ce que l’on sait, ce serait un groupe armé « non identifié » qui l’aurait kidnappée dans la zone assiégée de Douma,  mais on sait aussi que le régime n’est jamais bien loin derrière ce genre d’entité.

Nazem, Razan, Samira, Wa'el

Nazem, Razan, Samira, Wa’el

Ce même jour, les funérailles de Mandela réunissaient au Cap l’ensemble des « leaders » mondiaux, venus s’assurer que l’on enterre définitivement les valeurs portées par Mandela désormais trop lourdes pour eux. Tout ça pour un coût du même ordre que l’aide totale apportée à la population syrienne.

Du Cap, Obama, le visionnaire, nous explique le message de Mandela: « que les choses paraissent toujours impossibles jusqu’ à ce qu’elles soient accomplies ». Voilà de quoi entrer dans l’histoire pour le premier président noir des USA, aussi prix Nobel de la paix, qui apporte aujourd’hui sa caution au dictateur le plus sanguinaire de l’époque, pour la destruction de la Syrie, berceau de notre civilisation, le déchirement de sa société et l’assassinat de ses enfants.

Le même jour encore, en Syrie, Assad poursuivait l’ouverture de couloirs « humanitaires » pour que les armes chimiques puissent atteindre la côte sans encombre, en bombardant puis massacrant la population exclusivement civile de al-Nabek (dont plus de 36 enfants), après avoir bombardé Qara et Deir-Atyeh il y a quelques jours. Tout cela avec la bénédiction au moins tacite de l’ensemble de la communauté internationale, très satisfaite de sa collaboration avec Assad depuis les accords Kerry – Lavrov – Assad, dont on voit chaque jour davantage qu’ils n’ont jamais eu pour objectif de protéger les populations civiles, mais seulement de servir quelques intérêts régionaux, sans le moindre rapport avec la Syrie, comme d’ailleurs Genève 2.

Cerise sur le gâteau, le même jour, les USA et leur fidèle allié anglais annonçaient la suspension de leur aide « non-létale » à l’opposition syrienne, qui désormais jeûnera et se battra torse nu… mais pour combien de temps ?

FSD


[1] R.Z. a reçu troix prix : Anna Politkovskaya Award en 2011, Sakharov 2011 et International Women of Courage Award en 2013.

[2] Violations Documentation Center in Syria, http://www.vdc-sy.info/index.php/en/reports

Publicités

Publié le 12/12/2013, dans FSD, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :