« Assad ou les islamistes », ce discours est dépassé

Chronique de la Syrie

Depuis le 15.12.13, Alep subi de nombreux bombardements avec des barils d’explosifs, tous les jours. Plus de 200 morts dont 60 enfants, de très nombreux blessés et 12 quartiers ciblés. Contrairement à ce que l’on prétend ce type de bombardement est assez précis et la population ciblée est bien la population civile, c’est une violation grave des droits humains et la communauté internationale le sait, elle est coupable de non-assistance délibérée à personnes en danger.

La révolution pacifique populaire syrienne a conduit à la libération de 50% du territoire avant d’être manipulée, trahie et finalement détournée en conflit régional, ce qui permet aujourd’hui à de nombreux pays de venir y prêcher leur justice et y défendre leur intérêts: qui des ventes d’armes, la Russie, qui des territoires, Israël, Turquie, qui des influences, Iran, Arabie, Qatar, USA etc.

On aime dire aujourd’hui « Assad ou les islamistes », ce discours fait le bonheur des débats télévisés entre « pseudo-experts ». Mais ce discours est dépassé. Le choix est aujourd’hui entre Assad, les islamistes et les « partisans” d’Assad (Russie, USA, Israël, Iran, Turquie, les pays du Golf), bref tous ceux qui profitent d’une manière ou d’une autre de sa présence, de sa lâcheté ou de sa cupidité d’une part, et vingt millions de syriens victimes de cette situation d’autre part. Ce qui réjouit particulièrement certains pays voisins est évidemment de voir un ennemi suffisamment stupide pour détruire sa propre population et ses propres infrastructures.

On se souvient des suites de l’assassinat d’Hariri au Liban. Un aboiement des USA a suffit a chasser Assad du Liban. Plus récemment, un autre aboiement  a suffit à régler la question des armes chimiques. Quand on est face à un individu qui aime tant la déculottée on en profite. Un aboiement de plus: plus d’aviation, un de plus: des couloirs humanitaires, un de plus: plus d’Assad. Mais on ne le fait pas, parce qu’on ne le veut pas! On prétend vouloir une solution politique, Genève 2.

Que va-t-on faire à Genève 2? Certainement pas chercher une solution aux souffrances des syriens. On va juste organiser une nouvelle mascarade de solution qui n’aura pas d’autre but que de régler quelques intérêts régionaux aux dépens des syriens, exactement comme l’accord Kerry-Lavrov-Assad et probablement pour le plus grand bénéfice d’Assad.

En fait, il suffit de lire le dernier communiqué de Reuters sur ce sujet pour comprendre que Genève 2 n’a plus d’autre but que de promouvoir Assad du poste de gardien du Golan à celui d’exterminateur des idées démocratiques régionales pour le plus grand bonheur de l’ethnocratie voisine.

Reste la question humanitaire. Les syriens sont victimes par destruction délibérée d’abord, victimes par manque d’aide humanitaire internationale ensuite, grâce au discours en vogue, qui les diabolise : « Assad ou les islamistes »…bien sûr!

On le savait, mais il est toujours important de le redire: le 15.12.13 Al Arabiya  a rapporté que les fonds gelés en Europe sont en fait mis à disposition pour l’aide humanitaire en Syrie.

L’aide humanitaire officielle comme chacun le sait passe par le régime syrien, c’est vrai pour les fonds gelés, c’est vrai pour le CICR, c’est vrai pour l’ONU. La part qui atteint les populations en détresse, très faible, correspond à ce que le régime doit sacrifier pour pouvoir prendre une photo d’un représentant du gouvernement, parfois Assad lui-même, en train de la distribuer, à diffuser largement dans les medias ensuite. Mais ça s’arrête là.

Ce  même 15.12.13 l’ONU a envoyé un premier avion d’aide humanitaire en Syrie, à Qamishlo, en région kurde. N’est-il pas étrange que cet avion soit envoyé précisément là ou Assad déploie en ce moment de gros efforts pour fidéliser la population, afin de motiver les Kurdes à lui apporter leur soutien ou au moins leur neutralité. Une région relativement peu touchée en outre. Nos contacts sur place viennent d’ailleurs de nous informer que l’aide est bien arrivée mais n’a certainement pas été distribuée à ceux qui en ont le plus besoin. Il est donc vraisemblable qu’elle était destinée au PYD, sympathisant du régime.

La Suisse a elle déjà versé plus de 50 millions d’aide à la Syrie [1] depuis le début du conflit. Compte tenu du fait que cette aide suit les filières officielles, 2/3 au moins de cette aide va aller dans les poches du régime, au bout du compte il restera 1.- CHF par syrien déplacé et par an: un franc!

A l’aide!

Chaque franc que vous nous envoyez sera suivi jusqu’à sa destination finale et donné de main à main. Aidez-nous!

FSD


[1] Communique personnel du DFAE 10.12.13 à FSD

Publicités

Publié le 19/12/2013, dans Chronique de la Syrie, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Nous avons traduit cet article sur l’extrême droite néo nazie Européenne qui soutient le régime de Bachar.

    Syrie qui sont les soutiens fascistes d’Assad

    http://soliranparis.wordpress.com/2014/01/13/syrie-qui-sont-les-soutiens-fascistes-dassad/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :