Terrorisme d’Etat toléré en Syrie?

Chronique de la Syrie

Les barils explosifs d’Assad continuent à tomber sur Alep mais aussi dans d’autres régions de Syrie. Et pourtant le silence continue à régner autour des crimes d’Assad. On se demande toujours pourquoi ?!

La nuit du 17 au 18 juin, alors que les déplacés syriens du camps d’Ash-Shajarah dormaient, les forces d’Assad ont lancé deux barils sur ce camp qui accueille trois cents familles de déplacés syriens qui ont fui la région de Daraa et qui sont en majorité des enfants, femmes et vieillards. Ces barils ont tué et blessé des dizaines de civils dont beaucoup d’enfants qui attendaient de pouvoir rejoindre la Jordanie pour se mettre à l’abri. Comment appelle-t-on un tel acte barbare mené par l’Etat qui est censé protéger sa population ? N’est-ce pas du terrorisme? Et le régime syrien n’est-il pas alors un Etat terroriste ?

Après le bombardement du camp Ash-Shajara

Après le bombardement du camp Ash-Shajara

La ville d’Ash-Shajarah se trouve par ailleurs dans un triangle territorial entre les frontières syriennes, jordaniennes et le Golan occupé par Israël. Une interdiction de survol de ce triangle est convenue entre Israël et la Syrie par mesure de sécurité. Or cette nuit là les hélicoptères d’Assad ont survolé cette région sans être ni repérés ni attaqués par Israël, Israël serait-il complice? de terrorisme sur des réfugiés? !

Actuellement, les medias occidentaux parlent de terrorisme en évoquant les extrémistes islamistes de l’Etat Islamique de l’Irak et du Levant (EIIL); mais personne ne parle du terrorisme d’Etat en Syrie ! Est-ce que par définition le terrorisme serait tout acte qui pourrait menacer les intérêts occidentaux et leurs alliés (dont Israël) exclusivement ? Est-ce que la définition du terroriste implique qu’il soit islamiste ?

Depuis trois ans le régime syrien détruit son propre pays, bombarde les civils par toute sorte de bombes y compris, et aujourd’hui encore, chimiques, autorise le pillage contre une seule communauté, autorise le viol des femmes, massacre les civils et chasse les citoyens du pays pour en importer d’autres afin d’introduire un changement démographique, affame sa population et utilise les moyens les plus effroyables pour torturer les détenus d’opinion, les travailleurs humanitaires et le personnel médical en détention!

Toutes ces exactions qui ont fait l’objet de dizaines de rapports des organisations des droits de l’homme et qui constituent les crimes de masse les plus importants depuis la 2e guerre mondiale, n’ont suscité aucune action sérieuse de la communauté internationale pour mettre fin à la barbarie de l’Etat syrien.

Aujourd’hui, on entend Obama annoncer être prêt à intervenir en Irak pour stopper le terrorisme des islamistes de l’EIIL. Dans ce cas ci, il n’ y a plus aucun besoin d’une décision du conseil de sécurité, ni semble-t-il de consultation du Congrès américain, comme c’était le cas pour une éventuelle action pour protéger le peuple syrien !

Les USA sont prêts à intervenir pour sauver un dictateur pourri mais refusent de le faire, même un petit peu, pour sauver tout un peuple pris en otage par un malade fou furieux qui prétend ramener l’ordre dans son pays en assassinant femmes, enfants et vieillards dans les camps de réfugiés!

FSD

 

Publicités

Publié le 20/06/2014, dans Chronique de la Syrie, et tagué , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :