Archives du blog

Arrest, Detention, Torture, Starvation, Rape… when you are a Palestinian Girl in Syria

Reblogged on WordPress.com

Original article

—————

(translated by Ruth Riegler) An eighteen-year-old Palestinian girl named ‘Huda’ has detailed her horrific experiences in Syrian regime prisons, ranging from beatings and torture with electric shocks to multiple rapes.

Huda, from Yarmouk Palestinian refugee camp in Damascus, who wished to withhold her real name for understandable reasons (fearing further persecution by the regime) was arrested by members of the pro-regime ‘Popular Front for the Liberation of Palestine – General Command’ (PFLP-GC) at the camp entrance in early 2013 when she was 16 years old on charges of “terrorism”.

She said that she and three other Palestinian women from Yarmouk camp were tortured by the PFLP-GC personnel prior to being delivered to the Assad regime’s infamous ‘Palestine – 235’ branch in Damascus, where she was imprisoned for the next four months.

She recalled being subjected to all forms of torture by the regime’s security agents whenever they took her out of the cell there measuring roughly 3 x 4 meters, where she was kept with eighteen other women, mostly also Palestinians. The regime’s torturers began with torture by electrocution, she said, followed by beatings with whips and rods. After this she was transferred to ‘Branch 215’ also in Damascus, where she said the torture is “exponentially” worse than that she’d suffered at the Palestine Branch.

At Branch 2015, she recalled, “the investigators were interrogating young girls and young men from Yarmouk refugee camp, demanding names [of anyone opposing the regime]. When we denied knowing them, we’d be beaten, tortured, starved, electrocuted. I was raped during my stay there for more than 15 days. Sometimes I was raped repeatedly more than a dozen times a day by different officers and prison warders.”

Huda found out that she had been impregnated during one of the rapes when she miscarried a baby as a result of one of the daily beatings administered as standard, which she said resulted in “my being injured and bleeding heavily, losing consciousness. They threw me into a cell filled with the bodies of detainees killed under torture, where I was forced to stay, surrounded by those bodies and blood for approximately three weeks. Then I found out I was pregnant when I miscarried as a result of the beatings.”

Rape of the female detainees is commonplace, she explained, adding, “One of them tried to commit suicide by battering her head off the walls of the cell. Each time she’d lose consciousness for a few hours.”

Violences atroces dans les centres de détention syriens pour les femmes.

Violences atroces dans les centres de détention syriens pour les femmes.

Huda recalled one case she witnessed when a 20-year-old Palestinian girl in the same cell gave birth to a baby boy conceived when she was repeatedly raped by the regime guards. “After the birth, she couldn’t bear to look at the baby or keep it next to her in the cell and wasn’t able to endure the sound of his crying. She just wanted to get rid of him, to kill him when we weren’t looking because his existence was a reminder to her of being raped by the officers.” Huda added, “A few days later a guard entered and took the baby away – they knew that his presence in the cell was proof of the torture that created him.”….

You can read the entire article using the source link:

Source : Arrest, Detention, Torture, Starvation, Rape… when you are a Palestinian Girl in Syria

Appel au rassemblement à Genève pour rappeler les exigences du peuple Syrien

Appel au rassemblement pour rappeler les exigences du peuple Syrien

Place des Nations, Genève, le lundi 10 février à 17h30

A l’occasion de la reprise des pourparlers entre le régime syrien et l’opposition dans le cadre de Genève II, nous appelons à des rassemblements réguliers, sur la place des Nations, pour faire entendre la voix du peuple syrien. La mobilisation de la rue doit se poursuivre en soutien aux négociations sur la base des revendications légitimes du peuple et permettre ainsi de mettre fin à la souffrance extrême de la population civile après presque 3 années de lutte.

Quels effets pour Genève II ?

Depuis le début de la conférence de paix de Genève II, les arrestations et les offensives meurtrières sur les populations civiles de la part du régime mafieux d’ Assad se sont multipliées. A titre d’exemple :

  • Entre le 21 janvier et le 6 février, 149 barils sont tombés sur les civils à Alep tuant plus de 440 personnes dont 167 enfants et 72 femmes. 1’500 familles ont dû ainsi fuir Alep et prendre le chemin de l’exode !
  • Darayya, le centre du mouvement de protestation pacifique aux environs de Damas, n’a pas échappé aux barils pendant la conférence de paix de Genève !
  • La mort sous la torture continue: Wissam, fils de l’opposant de longue date Fayez Sara, a perdu la vie  sous la torture après avoir passé deux mois en détention. Il n’y avait aucune raison apparente pour son arrestation et il faisait parti de la communauté chrétienne. Le régime Assad protecteur des Chrétiens en Syrie ?!
  • Le 7.2.2014, 80 des 2’500 civils de la vieille ville de Homs assiégée ont été évacués vers d’autres quartiers de Homs sans aucune garantie pour leur sécurité. La dernière aide partielle aux quartiers assiégés de Homs a eu lieu le 3 novembre 2012. Les bombardements du régime ont repris vers minuit.
  • Le 8.2.2014, les bombardements du régime sur Homs assiégée continuent et les Shabbiha tentent d’empêcher l’entrée de l’aide humanitaire à Homs. Les roquettes ont ciblé le lieu où la délégation de l’ONU attendait pour entrer à Homs, et aussi celui de leur passage après leur entrée.
  • Le 9.2.2014, Omar Tillaoui de Homs dit: «Aide humanitaire teintée de sang pour le 2e jour consécutif. Tir intensif de la part des Shabbiha se trouvant au barrage de sécurité al-Lazina qui cible les voitures de l’ONU… Il pleut des mortiers dans cette région aujourd’hui. Homs est en danger ! »
  • Depuis début février, 32 personnes ont été arrêtées lors de la distribution de l’aide humanitaire au camp al-Yarmouk.

Nous,  Syriens et  Syriennes, nous exigeons:

  • La levée du siège de toutes les régions assiégées et affamées.
  • L’arrêt des bombardements par l’artillerie, l’aviation et les missiles sol/sol sur les quartiers et villages, bombardements qui continuent à décimer dramatiquement les civils, chaque jour.
    L’organisation des secours aux blessés et traumatisés et la reconstruction des structures de soins.
    Une aide massive immédiate aux réfugié·e·s dans les pays voisins et à l’intérieur de la Syrie, avec pour objectif  leur réinsertion volontaire dans leur pays.
  • La démission du président/dictateur Bashar Al Assad et de toutes les personnes à tous les niveaux de l’Etat ayant du sang sur les mains afin de mettre en place un gouvernement de transition représentatif des différentes composantes de l’opposition, en vue d’organiser des élections libres et démocratiques pour une véritable assemblée constituante.
  • La libération des prisonniers politiques, activistes, journalistes, civils et combattants de la révolution (dont les femmes et les enfants) détenus dans les geôles du régime tyrannique des Assad, et celles de l’Etat Islamique de l’Irak et du Levant.
  • Le jugement des criminels de guerres et de la répression sanglante du règne des Assad sur le pays depuis 40 ans, par une cour de justice compétente et indépendante.
  • La reconstruction du pays dans le respect des populations, de l’environnement et de la culture locale et la création des conditions pour un retour des déplacé·e·s chez eux en toute sécurité.

Au cas où les négociations avec le régime tyrannique de Bachar devaient ne pas aboutir, le peuple n’aura malheureusement d’autre choix que de poursuivre sa lutte avec force et conviction, même au prix des souffrances exorbitantes actuelles, pour construire une Syrie respectueuse de ses citoyens. Hommage aux victimes de la tyrannie. Vive la Révolution syrienne.

Les Syriens appellent au boycott des jeux de Sotchi !

Poutine est complice des crimes contre l’humanité en Syrie !

                                  IMG_4912

Comité d’organisation des Mobilisations autour de Genève II