Archives du blog

Le 13 juillet, il y a deux et trois ans

Mémoire de la Révolution

Il y a tout juste trois ans, le mercredi 13 juillet 2011, une manifestation a été organisée à Damas, et annoncée la veille par des artistes et des intellectuels. Cette manifestation a rassemblé 300 personnes mais elle a vite été dispersée par les services de renseignement et plusieurs manifestants ont été arrêtés. L’appel à cette manifestation, qui a été publié mardi 12 juillet, rappelait les revendications suivantes : la cessation de la violence contre les manifestants pacifiques, le jugement de tous ceux qui ont commis des crimes contre le peuple syrien, la libération de tous les détenus d’opinion, l’unification des différents groupes de l’opposition syrienne, la permission aux différents média arabes et internationaux d’entrer en Syrie et de rapporter en toute liberté les évènements.
Source en arabe.

20110713-Artistes-Inello-Damas

Il y a tout juste deux ans, le 13 juillet 2012, un massacre a été commis contre la population de al-Tremseh (Hama). Suite aux bombardements intensifs de cette localité, les forces du régime et ses milices l’ont ensuite envahie et ont commis des massacres à l’arme blanche et des exécutions sommaires. Trois cents victimes sont tombées ce jour là à al-Tremseh, dont de nombreux enfants, et plusieurs centaines de civils ont été blessés. Les observateurs présents sur le territoire syrien ont été empêchés d’y accéder et les convois d’aide humanitaire ont été ciblés par le régime. Kofi Annan a dénoncé l’utilisation des armes lourdes et la violence utilisée par les forces du régime qui avait accepté le plan de paix proposé par Annan.
Sources en arabe

Massacre d'al-Tremseh, Hama

Massacre d’al-Tremseh, Hama

Kofi Annan était le premier émissaire de l’ONU (février à août 2012), qui a dû démissionner en constatant l’échec de son plan suite au non-respect par le régime syrien des engagements pris dans le cadre du plan de paix proposé par Annan. Lakhdar Brahimi a pris le relai (août 2012- mai 2014) et il a également dû démissionner suite à l’ échec de la Conférence de paix de Genève 2, suite à l’absence de volonté de la part du régime Assad de s’ acheminer vers un changement politique.
Aujourd’hui un nouvel émissaire vient d’être nommé, il s’agit de l’Italien Staffan de Mistura et chacun sait que sa mission est impossible. Combien de syriens seront morts avant qu’il ne se trouve forcé à son tour à annoncer son échec déjà prévisible ?!!! Un nouveau permis de tuer vient à nouveau d’être accordé à Assad.

FSD

 

Publicités

Le 25 avril, il y a deux ans et trois ans

Mémoire de la Révolution

Depuis 2011 le régime syrien a utilisé la thèse des gangs armés et des salafistes pour justifier une réaction armée de sa part. Plus tard Assad lui même a reconnu que les six premiers mois les manifestations étaient pacifiques. Il y a deux et trois ans, les groupes extrémistes, tels que Jabhat al-nosra et l’Etat Islamique de l’Irak et du Levant n’existaient pas non plus!!!

Revenons en arrière, de deux et trois ans pour revisiter les évènements!

****************************

Il y a tout juste trois ans, le 25 avril 2011:

« Le 25 avril a été un massacre, les villes de Jableh, Daraa et Latakié ont été encerclées puis attaquées par des tanks. Les snipers placés sur les toits ont plus que jamais été utilisés, les forces de sécurité tiraient de manière parfaitement aléatoire sur les gens, personne n’osait plus sortir de chez soi. Une partie des forces armées a refusé de tirer sur la population et s’est jointe à elle, malgré cela on compte plus de vingt morts rien qu’à Daraa et au moins treize à Jableh. L’électricité et les réseaux mobiles ont été coupés à Daraa. .
Les événements en Syrie font craindre un nouveau massacre comme celui des années huitante, le gouvernement a enclenché une vraie guerre contre son propre peuple : il ne cherche même plus à se cacher derrière les gangs armés. O’Bama a appelé Assad à arrêter les violences et à faire les réformes promises. »

Il y a tout juste deux ans, le 25 avril 2012:

Suite à la résolution du Conseil de Sécurité 2043 du 21 avril qui a décidé de l’envoi de 300 observateurs en Syrie, seuls 11 observateurs sont arrivés en Syrie.

Ce jour là 102 personnes ont trouvé la mort en Syrie dont 71 à Hama suite à l’utilisation de SCUD.

Ce jour là Kofi Annan a annoncé que le régime syrien n’a pas retiré tous les tanks. Il a ajouté que le régime punissait les personnes qui entraient en contact avec les observateurs.

FSD