Réveillon spécial pour les Syriens…

Chronique de la Syrie

Réveillon spécial pour les Syriens… avec bombes, balles, scuds et mortiers du régime

Alors que le monde entier fêtait le réveillon avec des feux d’artifices, les Syriens ont eu droit à un réveillon d’une extrême violence. Pendant toute la nuit des obus de mortiers sont tombés aléatoirement sur Homs, et un scud a été lancé sur al-Waer, le quartier des déplacés. Dans plusieurs régions en Syrie, les forces du régime ont enchaîné des tirs en continu juste pour semer la terreur parmi les civils.

Image de Basma Souria

Image de Basma Souris

L’année 2013 aura apporté aux Syriens plus de morts, plus de terreur, plus d’arrestations, plus de famine, plus de destructions et surtout plus de lâcheté et de fourberie de la part de la communauté internationale… En 2013, le nombre de morts et celui de déplacés internes a triplé, le nombre de réfugiés a quintuplé… Pendant cette année les Syriens ont aussi vu une nouvelle forme de mort apparaître, la mort par famine suite aux sièges imposés par le régime dans certaines régions.

 La fin de l’année aura été particulièrement sanglante, exemples :

  • Les massacres de civils à al-Nabek et Yabroud autour de l’autoroute Homs-Damas depuis le 8 décembre. Ces massacres, perpétrés par les forces du régime et ses alliés, ont passé sous silence parce que «justifiés» par la sécurisation du transport des armes chimiques… Les enfants de al-Nabek étaient-ils dangereux pour ce transport ?! On laisse tuer des civils syriens sur la route de passage de ces armes chimiques pour éviter qu’Assad ne tue les civils en Syrie avec ces mêmes armes… qu’on nous explique!
  • Les barils explosifs qui tombent sur 39 quartiers d’Alep depuis le 15 décembre provoquant plus de 600 morts parmi les civils (sans compter ceux dont les corps sont restés sous les décombres), plus de 2’000 blessés, 300 bâtiments résidentiels détruits. Les marchés et les sorties d’écoles sont particulièrement ciblés alors qu’Assad justifie cette opération par la lutte contre les terroristes ! Vraiment ? Comment peut-on alors expliquer que les régions sous contrôle de l’Etat d’Irak et du Levant (EIIL), terroristes présumés, sont les seules régions épargnées ? Les habitants d’Alep prient aujourd’hui pour que le temps soit pluvieux et tempétueux pour avoir un peu de répit.
  • La famine imposée par le régime syrien a emporté plus de 25 personnes du camp palestinien al-Yarmouk aux environs de Damas, ceci depuis début novembre dernier… Une mort lente qui suit un état de famine qui n’est rien d’autre qu’une méthode de torture collective.   
  • Les médecins continuent à être ciblés en Syrie, par le régime et par le groupe de djihadistes qu’il a lui-même créé, l’ EIIL, leur crime: apporter des soins aux blessés !!! Un chirurgien anglais, A. Khan, 32 ans, a trouvé la mort dans les prisons du régime après une année de détention et de tortures, à cause du travail humanitaire qu’il a voulu offrir aux blessés syriens, le gouvernement anglais s’en est à peine offusqué. L’EIIL fait de même, en arrêtant les médecins qui subissent les mêmes tortures, conduisant le plus souvent à la mort, comme cela a été le cas pour le jeune médecin d’ Alep, Houssein Suleiman, 28 ans, dont le corps mutilé vient d’être rendu à sa famille.  

 Il est évident qu’Assad a reçu des assurances et une nouvelle légitimité de la communauté internationale depuis qu’il est devenu le partenaire officiel de l’ONU pour la destruction des armes chimiques, mais aussi pour l’aide humanitaire à tous les Syriens. Ces assurances, renforcées par les préparatifs de Genève II, expliquent le silence de la communauté internationale face aux crimes contre l’humanité en Syrie et en particulier celui de la Grande Bretagne pour l’assassinat du Dr A. Khan. Mais cela ne les légitime pas, la communauté internationale et l’ONU sont aujourd’hui complices de crimes contre l’humanité en Syrie.

 Y-a-t-il de l’espoir pour que la souffrance du peuple syrien s’arrête et qu’il obtienne justice suite à la conférence de Genève II ? Sûrement pas! Peut-être que certaines puissances arriveront à y satisfaire leurs intérêts régionaux, mais en tout cas pas le peuple syrien, en fait ses intérêts à lui ne sont même pas à l’agenda.

Cette injustice qui se perpétue depuis trois ans aura immanquablement des conséquences néfastes dans le monde entier si rien n’est fait aujourd’hui pour y mettre un terme immédiatement.

 FSD, 02.01.2014

Publicités

Publié le 03/01/2014, dans Chronique de la Syrie, FSD, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :